Se connecter Créer un compte Appeler un conseiller

La réforme du BIM en 2017


L’utilisation du BIM pour les projets de construction sera désormais obligatoire en 2017. En Grande-Bretagne, par exemple, la réforme BIM a déjà été lancée en 2011 et aboutira dans moins d’un an. Avec un objectif affiché du...

Actaulité Kouros

  • Publié le 06 Novembre 2015 13h52

L’utilisation du BIM pour les projets de construction sera désormais obligatoire en 2017. En Grande-Bretagne, par exemple, la réforme BIM a déjà été lancée en 2011 et aboutira dans moins d’un an. Avec un objectif affiché du gouvernement britannique de réduire de 20 % les coûts de construction. En effet, au 1er janvier 2016, l’ensemble des marchés publics imposera la maquette numérique. En Finlande, l’organisme public de gestion du patrimoine de l’État a déjà exigé le BIM depuis 2007.


La réforme Bim en France

Cette réduction de 20% des couts de construction inspire beaucoup les décideurs français.
La ministre de l’Égalité des territoires et du Logement, Cécile Duflot, a même annoncé dans un entretien paru dans Le Moniteur du 18 mars 2014 que le gouvernement français va « progressivement rendre obligatoire la maquette numérique dans les marchés publics d’État en 2017 ».
Elle a également dit que cette décision s’appliquera d’abord sur les projets d’États ensuite sur les projets des collectivités.
À noter que les réformes du Bim ont déjà été testées à petite échelle avec succès avant son extension sur l’ensemble des services publics et territoires du pays concerné.

Il semble donc de plus en plus important à l'ensemble des acteurs de la construction en France (architectes, bureaux d'études..) de se former sur le BIM afin de rester compétitif dans leur marché en 2017 et de continuer à répondre aux appels d'offres publics. Vous pouvez retrouver les offres de formations sur le BIM avec Kouros à la page ci-après : Maitriser le BIM

Qu’est ce qu’on entend par maquette numérique ?

Une maquette numérique est tout simplement un modèle 3D d’un bâtiment ou d’une structure à construire.
Cette dernière contient des informations importantes et essentielles modifiables sur le sujet pour faciliter sa réalisation dans le monde réel. Elle permet ainsi de prévoir toutes les difficultés et les erreurs qui peuvent se présenter pendant la construction.
En France, le terme maquette numérique est confondu avec le Bim lui-même parce que l’on ne parle de ce terme que dans les « processus Bim » alors que toute copie 2D ou 3D d’un objet réel peut techniquement être appelée « maquette numérique ».

Les enjeux de la réforme Bim

Pour mener à bien la réforme, il faudrait encore fournir plusieurs efforts et maîtriser plusieurs critères importants comme :

•    Le timing du projet

Si l’on prend exemple sur le Royaume-Uni qui est le seul à préparer, une reforme de grandes envergures, on peut constater qu’il avait établi un plan d’exécution de 5 ans.
Pour la France, elle a opté pour une durée moins longue, 3 ans qui nécessiteront obligatoirement de la persévérance et des mesures strictes. Bien sûr, ce délai est court pour une réforme Bim, mais ce sera suffisant si l’on s’y prend bien.

•    La communication de la réforme

La réussite du challenge dépend énormément de la communication à grande échelle du BIM.
Les Britanniques ont fait l’erreur de ne communiquer qu’avec le secteur le plus critique en négligeant les autres secteurs au début de leur réforme.
Il faut donc y faire très attention pour ne pas répéter la même erreur afin de ne pas créer de confusion et ralentir la réforme.
 

Formations associées

Fermer